Archives pour la catégorie reblogged

#Infinitif Salve 22

Simplement désormais de penser

Salve 22

Brandir l’envers, rechausser l’univers.
Démanteler les cintres, habiller le parterre.
Agir en cercle.
Usurper l’éternel, fronder les files d’attente.
Languir le temps d’entendre.
Retrancher loin des gorges.
Gronder pourtant.
Passer les restes.

Voir l’article original

Si par une nuit d’hier…

lire royo

Flânerie Quotidienne

.

Si par une nuit d’hier, tu prends la route pour ne plus revenir et passe la frontière pour respirer enfin un air sain, c’est à cause du laid et du bas qui toujours te réveille, te fait prendre ton sac, toi qui cherche la beauté. Te retrouve ici et maintenant, à cet endroit. A regarder les grues, les lumières, les cygnes sur l’eau et les passants qui flânent sur le pont traversant… Il se pourrait que dans ce havre de paix qui est un autre port, tu la trouves cette beauté qui te fuyait jusqu’à ce jour. Tu croyais l’avoir approchée plusieurs fois. Ce n’était qu’un leurre, une erreur. Sourire et rire de soi te semblaient les meilleures armes pour enfin, accepter de perdre du temps et se retrouver face à celle qui, face à celle qui te transportait. Tu l’avais enfin trouvée, cette beauté. C’était un tout…

Voir l’article original 155 mots de plus

Pour un web ouvert

premier reblog de ma vie en wordpress

Web-association des auteurs

« Fort heureusement, il n’existe pas un seul web mais plusieurs », écrit Guillaume Vissac sur son blog Fuir est une pulsion après avoir pris connaissance de ma proposition de lancer une web-association des auteurs. Et il dit avoir lui aussi beaucoup réfléchi sur le concept de « web-édition », et que ce n’est pas un modèle qui l’attire.

Les idées sont importantes, mais mettre en pratique l’est plus encore: cette semaine j’accueillais Guillaume sur Oeuvres ouvertes, Pierre Cendrin reprenait un texte de moi et un autre de Claude Favre. Le choix n’est pas entre un camp et un autre – j’ai lancé une proposition, pas un appel à se battre -, mais entre deux logiques: celle d’un web fermé, avec péage à l’entrée (ici on appelle ça le Tiers payant) où il s’agit avant tout de contrôler le plus de territoire possible (textes et auteurs), et celle d’un web ouvert…

Voir l’article original 498 mots de plus

Avant première sur lacauselitteraire : Léon Blum

une chronique de Leon Marc Lévy

Il avait tout pour susciter la haine dans une France rongée par ses démons : Juif, socialiste, pacifiste, intellectuel. Pas seulement la haine de ses ennemis – la droite nationale et antisémite – mais plus encore celle de ses « amis », politiques en tout cas. Et le comble est que cet homme ait brillé de mille feux dans son engagement au service de la France. Il fut d’autant plus objet de haine qu’il devint un grand responsable politique et un grand penseur de la gauche.

20130430-184909.jpg