Note de lecture : « The Song of Synth » (Seb Doubinsky)

Publié le

Charybde 27 : le Blog

Psychédélique et poétique, un rare, puissant et déconcertant exercice d’anticipation socio-politique.

x

The Song of Synth

Publié en 2013 chez Black Coffee Press, ce court roman prouve à nouveau à quel point Sébastien Doubinsky est non seulement parfaitement à l’aise aussi bien à la croisée des genres littéraires qu’en immersion en leur sein (que l’on songe à l’anticipation socio-politique de « La trilogie babylonienne », au franc polar du « Feu au royaume », aux chroniques d’une révolution fictive de « Fragments d’une révolution », ou encore à la biographie western de « Quién es ? »), mais aussi à quel point l’écriture étonnamment poétique de cet auteur parfaitement bilingue (du fait notamment d’une enfance partiellement américaine) qui anime aussi l’éclectique revue Le Zaporogue s’exprime peut-être encore plus puissamment en anglais qu’en français.

Dans un avenir indéterminé, Markus Olsen, hacker anarchiste « repenti » après avoir été capturé, dix ans plus tôt, à l’issue d’un coup majeur (la destruction…

View original post 805 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s