Magellan : jusqu’au bout du monde

Publié le

Les.lectures.de.Caro

MAGELLAN, JUSQU’AU BOUT DU MONDE, par Christian Clot, Bastien Orenge, Thomas Verguet (Glénat, 2012, coll. Explora)

1522, retour d’un bateau au port de Séville. C’est le seul bateau rescapé de l’expédition dirigée par Magellan, partie trois ans plus tôt. Des plus de 200 hommes, seuls 18 reviennent au port ce jour-là, sans leur commandant. Un homme tenait un journal de bord de l’expédition, il se nomme Pigafetta, et va demander à rencontrer le roi d’Espagne Charles Quint, qui avait été convaincu par l’idée de l’explorateur portugais : la terre est ronde et on peut en faire le tour… Il va donc raconter comment l’expédition a pu être un tel échec, et ce qui s’est déroulé pendant les trois dernières années…

J’ai choisi cet album pour sa couverture que je trouvais attrayante, mais au bout du compte, je n’ai pas été très fan de cet album, qui contient beaucoup de…

View original post 152 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s