#journalkafka, premier cahier, 87

Publié le

Le Journal de Kafka

20 octobre 1911    Le 18 chez Max, écrit sur Paris. Mal écrit, sans accéder vraiment à l’air libre de la véritable description, qui vous détache le pied du sol de l’expérience vécue. Il faut dire que j’étais apathique après la grande exaltation du jour précédent qui s’est terminée avec la conférence de Löwy. Ce jour-là je n’étais pas dans un état d’esprit exceptionnel, étais allé avec Max chercher sa mère qui venait de Gablonz, avais été avec eux au café et puis chez Max qui m’avait joué une danse tzigane tirée de La Jolie fille de Perth. Une danse au cours de laquelle, tout au long de pages entières de partition, il n’y a que les hanches qui se balancent au rythme d’un tic tac monotone, l’expression du visage étant lente et affectueuse. Jusqu’à ce que, vers la fin, survienne brièvement et tardivement la sauvagerie intérieure qui a été…

View original post 436 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s