22 juillet 1209 : « Tuez-les tous… »

Publié le

Les Cosaques des Frontières

beziers1

Innocent III peut être satisfait. Et fier de lui. Il l’a, sa croisade. Faute de roi, il a enfin réussi à rallier suffisamment de barons pour constituer une armée et déferler sur l’Occitanie cathare. Voici comment tout a commencé…

C’est une armée gigantesque qui, au printemps 1209, descend par la vallée du Rhône pour fondre sur les terres occitanes du comte de Toulouse. Les Français (au XIIIe siècle, ce terme désignait les habitants de l’Ile-de-France) se sont rassemblés à Lyon. Selon les estimations des historiens, le nombre de cavaliers, fantassins et ribauds s’élève entre 50 000 et 130 000.

Ils vont marcher en rangs serrés derrière la bannière d’Arnaud-Amaury, envoyé du Pape et tout puissant abbé de Cîteaux, qui a pris la tête de la cohorte bigarrée. Le roi Philippe-Auguste a habilement refusé de s’engager personnellement dans l’aventure. Mais il a autorisé ses vassaux à répondre aux prières du Pontife.

View original post 996 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s