Spinoza, théorème de Thomas, prophétie autoréalisatrice, effet Pygmalion et répétition des conduites d’échec (2)

Publié le

Vivre Spinoza

L’effet Pygmalion

Pygmalion, sculpteur chypriote de l’Antiquité, a créé, d’après la légende, une statue de femme d’une telle beauté qu’il en est tombé amoureux. Il a demandé aux dieux de donner vie à cette statue, nommée Galatée, et la déesse Aphrodite l’a exaucé. Son attente fut ainsi réalisée.

En pédagogie, l’effet Pygmalion, mis en évidence par les sociologuesRosenthal et Jacobson, est une prophétie autoréalisatrice qui consiste à influencer l’évolution d’un élève en émettant une hypothèse sur son devenir scolaire.

Le problème est d’importance, car si les enfants des milieux défavorisés réussissent moins bien à l’école que les enfants des milieux favorisés, la cause pourrait ne pas être uniquement liée aux carences de ces enfants et de leurs milieux, mais se trouver également dans les attentes de leurs professeurs.

Les psychologues utilisent aussi les prophéties autoréalisatrices pour expliquer :

La répétition des conduites d’échec 

Entre  » toujours remettre les pieds dans les mêmes sabots  » ou  » mais qu’est-ce…

View original post 347 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s