Dissémination d’octobre : Une page par jour

Publié le

web association des auteurs

Nulla dies sine linea : journal intime, journal d’écriture ou journal qui regarde et raconte le monde. Les blogs (« weblogs ») donnent accès à une multitude de ces édifices évoquant un temps feuilleté, au sens géologique du terme tout aussi bien, dont chaque « couche » donnerait accès à une époque spécifique, rendue lisible à force d’accumulation patiente ou bien peu à peu érodée.

Dans le prolongement, notamment, de l’échange entre Serge Bonnery et Isabelle Pariente-Butterlin, qui apportent de fort précieuses perspectives à réflexion sur Internet comme lieu d’inscription du mouvement – mouvement de l’écriture et mouvement de la vie, je vous invite donc, pour la dissémination du 25 octobre, à faire connaître de tels « journaux en ligne », et les dessins se dégageant de cette pratique quotidienne.

Noëlle

View original post

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s