Politique culturelle du numérique : la France, au milieu du gué

Publié le

CITOYENNETÉ NUMÉRIQUE

 

À l’occasion de la demande par la France de l’exclusion de la Culture du traité de libre-échange trans-atlantique en négociation, la Ministre de la Culture a publié une tribune dans Le Monde le 13 juin 2012 fixant le cadre de sa politique.

Tout d’abord, on ne peut qu’être redevable à Aurélie Filippetti de (ré)assumer l’exception culturelle dans son sens juridique, après tant de faux-fuyants où, au motif consternant que « nos partenaires européens ne comprennent pas cette notion », la France avait fini par se rabattre sur une défense de la « diversité culturelle » qui, comme telle, i.e. désarmée, n’avait de défense que le nom.

Reconnaissons-lui, de plus, d’oser réaffirmer que : « La mécanique du marché n’est pas capable de prendre en compte la valeur spécifique des biens culturels. », même si les mots « valeurs » et « biens » relève encore du paradigme marchand……

View original post 873 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s