#journalkafka, premier cahier, 64

Publié le

et pourquoi Kafka prendrait-il des vacances ?

Le Journal de Kafka

suite de la dernière phrase interrompue du journal 63

8.X.1911

ou peut-être simplement son acteur et en fait un détective inconnu de nous et déclare devoir procéder à une perquisition « parce qu’on n’est pas à l’abri d’une attaque mortelle dans cette maison ». Seidemann: les enfants. Ne vous faites pas de souci, c’est une erreur naturellement, de toute évidence. Tout va s’éclaircir. On retrouve le cadavre d’Edelmann, le jeune Edelmann est arraché à sa bien-aimée et arrêté. Pendant tout un acte, Seidemann, avec une grande patience et de brèves remarques très bien appuyées (Oui, oui. Très bien. Mais c’est faux. Oui c’est déjà mieux. Bien sûr bien sûr.) enseigne aux deux en caftan comment ils devront témoigner devant le tribunal sur l’hostilité qui existait soi-disant depuis des années entre le vieux et le jeune Edelmann. Ils ont du mal, il y a plusieurs malentendus, ainsi ils arrivent à une répétition improvisée…

View original post 615 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s