Spectres, mes compagnons de Charlotte Delbo

Publié le

Aquarium vert

La nuit nous continuons malgré tout, Léna et moi, à nous réciter des vers. Nous nous tournons et retournons en haut du châlit, bien que les autres finissent parfois par crier. À présent, c’est Blok qui nous monte le plus souvent aux lèvres :
Et le dernier des siècles, le siècle d’effroi
Nous le verrons et vous et moi.
Le ciel sera voilé par un péché immonde,
Le rire se figera sur les lèvres des gens
Devant l’angoisse du néant…
Ce que Blok pressentait, nous le voyons…

Evguenia Guinzbourg, Le Ciel de la Kolyma

Spectres, mes compagnons est une longue lettre adressée à Louis Jouvet, dont Charlotte Delbo était la secrétaire, mais qu’elle n’eut pas le temps de lui envoyer : l’acteur et metteur en scène mourut en 1951. L’adresse à Jouvet n’est pas fortuite : l’ensemble du texte, magnifique de bout en bout, est en effet truffé d’allusions à…

View original post 1 394 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s