Balzac et les journalistes

Publié le Mis à jour le

Les Journalistes

Le monumental Balzac (sa vie, son œuvre) a laissé à la postérité un tableau des journalistes de son temps. Une monographie, courte et intense, collier de perles rares à l’usage des amateurs et des professionnels de l’écriture.
Disciple des physiologistes Lavater et Gall, Balzac se réclame aussi de Geoffroy Saint-Hilaire et de Cuvier, les grands taxinomistes : « Si Buffon a fait un magnifique ouvrage en essayant de représenter dans un livre l’ensemble de la zoologie, n’y avait-il pas une œuvre de ce genre à faire pour la Société ? » (Avant-Propos de La Comédie humaine).
Et pourquoi les gens de lettres seraient-ils épargnés ? Ce sera chose faite en 1843.
Cette monographie de la presse parisienne pourrait s’intituler : La Comédie Humaine des Ecrivains. A mettre au programme obligatoire de toutes les écoles de journalisme qui ne sont pas toujours des écoles de modestie.
Plus qu’une galerie de portraits, un tableau organisé, une incisive classification des gens de plumes. La grille est éloquente. La voici : elle suffit ici.
Qui donc aujourd’hui se risquera à ce travail de titan : une classification des gens d’écran, des gens du clavier et de la tablette tactile ? Quel chroniqueur, quel pamphlétaire, quel universitaire ? Il doit bien exister quelque part. Allons, mignons et mignonnes, voir sur la toile… Qui donc débrouillera les écheveaux où bloggeurs et narcisses rivalisent avec les géants au sein de l’arachnéen réseau des réseaux ? Car nous y sommes : la star académie est l’étoile polaire de nos navigations.
Pour longtemps cependant règnera dans la sphère des fixes de la littérature, cette monographie de Balzac, à côté d’Eschyle et de Spinoza, et de quelques autres, auprès desquels il convient de se retrouver comme auprès d’un bon feu de cheminée pour éviter avec tact de refaire le monde.
La Monographie de la presse parisienne paraît en livraison les 21 janvier et 28 février 1843 dans le tome II de l’ouvrage collectif La Grande Ville. Nouveau tableau de Paris comique, critique et philosophique, Paris, au bureau central des publications nouvelles (le tome I est dû à Paul de Kock), illustré par Gavarni, Victor Adam, Daumier, d’Aubigny, Henri Emy, Traviès et Henri Monnier. C’est cette édition que nous donnons à lire et à voir.
Une édition séparée verra le jour en mars 1843 : Monographie de la presse parisienne, illustrée de scènes, croquis, charges, caricatures, portraits et grandes vignettes hors-texte, avec un tableau synoptique de l’ordre gendelettre. Extraits de La Grande Ville. Nouveau Tableau de Paris (voir Stéphane Vachon, Les Travaux et les jours d’Honoré de Balzac, Paris, Presses universitaires de Vincennes, Presses du CNRS, Les Presses de l’université de Montréal, 1992, p. 221).

Parmi les éditions modernes, malheureusement sans illustrations, nous retiendrons :
Monographie de la presse parisienne. Précédée de l’Histoire véridique du canard par Gérard de Nerval, Paris, J.-J. Pauvert, coll. Libertés, 1965.
Monographie de la presse parisienne. Précédée d’une Minigraphie de la presse parisienne par Guy Hocquenghem, Paris, J. E. Hallier/ Albin Michel, 1981.
Les Journalistes : Monographie de la presse parisienne suivie de Théorie de la démarche, Paris, Arléa-poche, 1998.
La Presse parisienne, postface de Patrick Besson, Paris, Fayard, coll. Mille et une nuits, 2003.
Parmi les traductions, signalons une traduction japonaise par Shigeru Kashima (avec un essai sur Balzac et le journalisme), Tokyo, Shin-hyoron, 1986, et une traduction russe par Véra Miltchina dans la revue Znamia, 1997, n° 5, p. 143–169, source : http://www.balzac-etudes.org

DIDIER BAZY
LA CAUSE LITTERAIRE, mars 2012

source la cause litteraire

le mot et le reste

20130718-231018.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s